Personnes du monde rural – le lexique en ligne AHR des personnes du monde rural

Il y a des individus qui confèrent un visage à une époque, un thème ou une institution. Ce que nous savons de ces gens façonne aussi notre conception de l'agriculture. Tout comme pour les connaissances disponibles ou non sur l’agriculture en général, celles sur les personnes travaillant dans le secteur agricole ont été fortement influencées par les débats politiques sur la fonction du secteur agricole dans la société industrielle depuis la première moitié du 20e siècle. D'autre part, les acteurs clés de la vie agricole quotidienne, travaillant avec des animaux, des plantes et des machines, ainsi que ceux des laboratoires, des bâtiments administratifs et des auditoires, sont rarement perçus comme des personnes pertinentes.

Il est significatif que l'historiographie n'a jusqu'à présent tenté que d'aborder d'autres dimensions que les dimensions politiques directes de l'agriculture et de systématiser les connaissances existantes à leur sujet. Alors que les politiciens agricoles et certains responsables d'associations sont relativement bien documentés dans la littérature, en particulier dans les ouvrages de référence populaires tels que le Dictionnaire Historique de la Suisse (DHS), les agriculteurs, les éleveurs d’animaux et les sélectionneurs de plantes, les domestiques, les cinéastes, les commerçants, les économistes ruraux ou les fonctionnaires, pour ne citer que quelques catégories, sont rarement notés et mentionnés. Le manque de connaissances de base sur leur origine, leur travail et leur influence sur la vie quotidienne à l'intérieur et à l'extérieur de l'agriculture contribue beaucoup au fait que, dans l'historiographie générale, on suppose généralement qu'ils n'étaient ni intéressants ni pertinents pour le développement de la société industrielle. Ceci est démontré, par exemple, par le fait que des acteurs importants et pertinents, dont certains ont été actifs bien au-delà de la Suisse, comme Alois Günthart (Günthart, Alois (1880-1964)--DB1398), Konrad von Meyenburg (Meyenburg, Konrad von (1870-1952)--DB2359), Emilie Dettwyler-Jecker (Dettwyler-Jecker, Emilie (1880-1951)--DB816) ou Françoise Fonjallaz (Fonjallaz, Françoise (1888-1966)--DB1084), ne figurent pas dans les ouvrages de référence courants.

But, historique et caractéristiques

Le but du portail Personnes du monde rural est de recueillir et de systématiser les informations dispersées dans les sources sur les activités des personnes qui s'occupent de sujets agricoles et de les consolider en esquisses biographiques. Pour rendre ces connaissances facilement accessibles aux chercheurs, aux journalistes, aux étudiants et au public, au moins une partie est publiée dans cette version en ligne. De plus, pour environ un quart de toutes les personnes figurant sur le portail en ligne, les AHR tiennent un dossier interne contenant des informations supplémentaires.

Dans un premier temps, des informations biographiques ont été recueillies à partir des fonds d'archives mis en valeur par les AHR et constituent maintenant une base d'informations sur environ 5000 hommes et femmes. Ces données ont été complétées par l'évaluation de journaux, des revues, des rapports annuels et des rapports de jubilé, ainsi que des nouveaux fonds d'archives mis en valeur, et complétées en continu par de nouvelles entrées de personnes. Toutes les entrées sont donc extensibles - qu'elles ne contiennent que le nom et une fonction de la personne inscrite, ou des informations détaillées sur sa carrière et une biographie sommaire. Par définition, il n'y a pas d'articles "finis" au sens d'un article de lexique classique dans le portail en ligne des AHR. Sachant que l'information sur les acteurs enregistrés peut être continuellement complétée, corrigée et révisée en raison de l'expansion de la situation des sources et des nouveaux résultats de recherche, de tels articles de lexique ne sont absolument pas recherchés non plus.

Une deuxième caractéristique du portail en ligne est que l'inclusion de liens menant à des entrées faites par d'autres acteurs montre clairement que les gens travaillent en coopération et en concurrence les uns avec les autres. Les liens révèlent des connexions familiales, thématiques et institutionnelles qui sont souvent négligées. Les liens entre la famille et les descendants de l'agronome Hans Keller (Keller, Hans (1882-1941)--DB1873) illustrent, par exemple, l'importance des relations familiales dans les sociétés modernes ainsi que les interactions entre acteurs avec une orientation plus théorique et plus pratique. Thématiquement, les liens aident à rendre visibles des connexions diverses, souvent inattendues, comme le montre l'exemple de Mina Hofstetter (Hofstetter, Mina (1883-1967)--DB1638). Dans l'entre-deux-guerres, la pionnière de l'agriculture biologique, sans élevage d’animaux, a non seulement eu des contacts avec des acteurs du mouvement de réforme de la vie et de l'agriculture biologique, mais elle a également entretenu des échanges avec des agrochimistes, des représentants des autorités, des inventeurs de machines agricoles, des féministes, des écrivains et des experts comptables. Via les liens, on peut également identifier des réseaux personnels qui, comme dans le cas de Max Kleiber (Kleiber, Max (1893-1976)--DB1937), subsistaient même si les parties impliquées étaient séparées par des attitudes politiques très divergentes et/ou des distances spatiales.

Les liens aux sources audiovisuelles constituent la troisième caractéristique du lexique AHR des personnes rurales. Par exemple, si une personne inscrite a été impliquée en tant que réalisateur, actrice ou scénariste dans un film sur le patrimoine cinématographique agricole et que ce film est accessible via la chaîne cinématographique des AHR, alors ce film peut également être consulté via le lien dans l'entrée, voir par exemple Hedda Koppé (Koppé, Hedda--DB1995).

Par ailleurs, les liens sont d'une grande importance pour les organisations et les autorités, qui sont souvent perçues comme des acteurs abstraits. A travers les représentants enregistrés dans la base de données, elles prennent un autre visage – et proposent du même coup un regard intéressant sur leur politique du personnel menée au cours du passé. Les organisations dont les fonctionnaires les plus importants (présidents, directeurs) sont connus pour une certaine période sont donc également répertoriées ici. Par exemple, les utilisateurs peuvent se faire une idée des directrices et directeurs de l'Association suisse des paysannes et des femmes rurales ou des présidents de l'association IP-SUISSE. Ces listes systématiques montrent en un coup d'œil qui a occupé quelle fonction dans l'organisation concernée pendant combien de temps, et qui était le prédécesseur ou le successeur dans la fonction spécifiée.

Parce que les organisations et les autorités changent de nom au fil du temps ou fusionnent avec d'autres, est utilisé soit le nom actuel - par exemple Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires (OSAV) - soit, si l'institution n'existe plus, le nom correct utilisé à l'époque - par exemple Station fédérale de recherche en chimie agricole et en hygiène de l'environnement, Liebefeld-Bern 1897-1995. Les dénominations de fonctions changeant au sein de certaines organisations au cours de leur histoire (directeur général, directeur ou PDG) ont fait l'objet d'une uniformisation dans la vue d'ensemble, par souci de clarté. Les informations quant au contenu de ces organisations et à leur histoire ne figurent cependant pas, par définition, dans le présent lexique AHR des personnes. Quiconque aimerait en apprendre davantage sur l'histoire des organisations peut se renseigner via d'autres canaux d'information des AHR (répertoires d'archives, documentation, bibliothèque).

Structure des entrées, indication des sources

Une première partie comprend des informations standardisées sur la personne, son activité professionnelle et son rôle social. La seconde contient une biographie sommaire. Les champs standardisés comportent des informations comme par ex. la date de naissance, la profession ou l’activité au sein de diverses institutions. Dans le domaine "biographie sommaire", par contre, il est possible pour les auteurs de décrire plus en détail des aspects de la vie de cette personne et, sur la base des connaissances de base, d'établir des liens visibles qui ne ressortent pas de l'information standardisée. Dans la mesure du possible, les entrées sont complétées par une photo portrait. La plupart des images sont également issues des publications et des fonds d’archives disponibles aux AHR. Dans la rubrique "sources et littérature" figurent des publications de la personne en question ou bien il est indiqué où ses publications peuvent être trouvées (par exemple dans Helveticat, le catalogue de la Bibliothèque nationale suisse). Dans l'entrée, le but recherché n'est donc expressément pas l'établissement d'une bibliographie exhaustive. Etant donné que les informations relatives aux contributions respectives sont généralement dispersées dans plusieurs sources, celles-ci sont indiquées dans la rubrique "source" - de la même manière que cela se fait généralement dans tous les lexiques. S'il existe en outre aux AHR un dossier interne contenant des informations complémentaires sur la personne enregistrée, le numéro de ce dossier qui peut être consulté aux AHR figure dans la version en ligne.

Les entrées sont le résultat du travail fourni constamment par les collaboratrices et les collaborateurs des AHR. Les auteurs des entrées ne sont donc nommément mentionnés que lorsqu'ils ont rédigé une biographie sommaire.

Quelles sont les personnes qui ont une entrée dans le lexique ?

De manière générale, toute personne ayant contribué au développement du monde rural peut avoir une entrée dans le portail en ligne. Car le lexique des personnes est également destiné à illustrer la diversité sociale. Le secteur agricole comprend les apiculteurs et les paysannes ainsi que les directeurs, les domestiques et les agronomes. Dans de nombreux cas, les intéressés étaient actifs dans plusieurs domaines en même temps. Par exemple, il ressort de nombreuses entrées que les représentants d'associations de protection des animaux ou de protection de la nature étaient souvent agriculteurs en même temps, et que ces derniers étaient souvent impliqués dans la politique.

La seule condition posée à une entrée est que cette personne doit être formellement identifiée. Autrement dit, il faut disposer d’un nom et, au moins, il faut une indication quant à l’activité professionnelle ou au rôle au sein du monde rural. Pour une identification claire, chaque personne inscrite obtient un numéro de base de données séquentiel. Bon nombres de ces personnes sont originaires d’un milieu urbain, ont vécu longtemps dans une ville, voire s’y sont établi. Ainsi, les profils disponibles dans la base de données reflètent donc moins les contradictions et différences entre ville et campagne, mais bien davantage les étroites interdépendances. Le fait que des personnes vivantes soient également incluses dans la base de données tient au fait que certaines d'entre elles pourraient déjà être un personnage historiquement pertinent demain. Elles sont par ailleurs toujours dans une certaine tradition historique - même si elles n'en sont peut-être pas toujours conscientes. Il est donc important qu'elles puissent être localisées très tôt dans le réseau des acteurs, au moyen d'informations précises sur leurs activités. Dans le cas des personnes vivantes, seules les informations déjà connues du public seront rendues accessibles.

Mots-clés, répartition géographique

La plupart des personnes précédemment incluses dans le portail en ligne exerçaient leur activité en Suisse. Mais avec l'élargissement de la base de données, de plus en plus d'acteurs d’autres pays sont enregistrés dans cette base. Les entrées sont donc indexées par pays. En ce qui concerne les personnes ayant exercé en Suisse, figurent également dans la base de données les cantons dans lesquels ils exerçaient leur activité principale.

Recherche

L'entrée pour une personne spécifique peut être trouvée de la manière suivante:

  • via la liste alphabétique
  • via un lien à l'intérieur d'une entrée existante
  • par l'intermédiaire de sa fonction dans l'une des organisations spécialement répertoriées
  • via la recherche du texte intégral dans le champ de recherche

Différence entre la version interne des AHR et la version publiée

Les articles font l'objet d'une extension en continu dans la version interne AHR de la base de données. La version publiée d'un article, en revanche, correspond à l'article au moment de sa publication. Dans de nombreux cas, par conséquent, la version publiée en ligne ne reflète pas le niveau le plus récent des connaissances sur la personne concernée. Les chercheurs peuvent consulter les versions internent les plus récentes des AHR.

Version interne Mise à jour: Tous les jours
Version en ligne Publication: 2x par année

Metagrid

Les AHR sont membres de Metagrid, le projet de mise en réseau de l'Académie suisse des sciences humaines (ASSH). Chaque personne figurant sur le portail en ligne des AHR, auquel l'un des autres membres de Metagrid fournit des informations en ligne, est donc liée à cette institution, de sorte que la contribution peut être facilement consultée dans l'institution en question. A l'automne 2018, environ 800 personnes inscrites sur le portail en ligne des AHR auront une entrée dans une institution qui est également membre de Metagrid (par exemple les Documents Diplomatiques Suisses (Dodis), le Dictionnaire historique de la Suisse (DHS) ou la Base de données des élites suisses de l'Université de Lausanne).

Avenir du portail en ligne

Le concept du portail en ligne mis en œuvre avec le logiciel open source MediaWiki peut être étendu presque à souhait. Outre les ajouts actuels aux entrées existantes, nous voulons de plus en plus inclure des personnes qui ont travaillé à l'étranger. De cette manière, non seulement les acteurs étrangers peuvent être connus, mais aussi les relations transnationales, qui ont été cultivées de manière extrêmement intensive dans le secteur agricole depuis la seconde moitié du XIXe siècle au plus tard, peuvent être rendues visibles. L'expansion prévue dépend des ressources financières et humaines disponibles pour les AHR.

Retour d'information, contact

Nous sommes reconnaissants aux lecteurs attentifs du portail en ligne pour tous les ajouts et suggestions ainsi que pour les propositions de nouvelles entrées et les corrections aux informations existantes. Les Archives de l'histoire rurale décident de l'intégration de l'information dans les articles relatifs aux personnes, en tenant compte des directives éditoriales du portail en ligne. Les commentaires peuvent être soumis par le biais du formulaire disponible en ligne.

Soutien

Les AHR ne bénéficient d'aucun soutien financier des pouvoirs publics. Des projets tels que le portail en ligne "Personnes du monde rural" ne peuvent être réalisés que si des fondations, des institutions de promotion privées et scientifiques sont impliquées. Le développement et l'expansion du portail en ligne a été réalisé jusqu'à présent, entre autres, grâce aux contributions de: